FHUGO

Hongre Quarter Horse

Arrivé()e au Refuge le : 11/04/2005 .

Date de naissance : 18/04/1999

 

 

HUGO

C'est aussi simple qu'un coup de téléphone

 

Notre membre à Arlon : Cindy Keser nous a informé par téléphone du cas malheureux d’un cheval, genre quarter horse, maigre laissé en plein hiver dans des champs avec comme seul abri quelques planches dans une région très très froide où la neige bat son plein et frappait à ce moment abondamment de ses flocons. (Luxembourg).

Le cheval ayant des problèmes aux pieds postérieurs dépérissait à vue d’oeil et appartenait à une canaille: qui le destinait soit pour l’abattoir soit pour l’école vétérinaire...

Notre refuge étant vraiment complet à ce moment-là, nous étions sincèrement dans l’impossibilité d’héberger immédiatement cet infortuné cheval dont les jours étaient hélas comptés . La conscience lourde car véritablement préoccupés par l’urgence et la détresse profonde de cet infortuné: nous avions lancé un appel sur notre mail liste (groupe de discussions sur internet). 

Pleins d’amour pour les chevaux et touchés par notre demande : sans tarder, Sabine et Philippe ont répondu qu’ils pouvaient accueillir ce cheval jusque fin avril mais passé ce délai , nous devions le reprendre car leur propre cheval revenait chez eux. Ces amis, pleins de coeur et de bonté sont allés chercher notre protégé au fin fond du Luxembourg et 100 CHEVAUX SUR L’HERBE a payé le marchand qui exigeait 250 euros . C’était magnifique : Sabine et Philippe ont gardé «Hugo» durant un mois (nous permettant ainsi de nous organiser pour l’accueillir )et très aimablement sont venus nous l’amener au domaine le lundi 11 avril.

Hugo est un très gentil cheval, fort doux qui est hélas affligé d’une atrophie des tendons aux postérieurs ce qui fait que ses membres demeurent raides. Il a six ans. Il était aussi accablé d’une gale que nous avons maîtrisée au bout de quelques semaines.

Condamné à une mort certaine, Hugo a eu la chance de croiser d’abord le regard de Cindy, de tomber sous l’attention de Sabine et Philippe pour enfin connaître notre refuge.

Même si dans ce monde il y a tant de laideurs, de cruautés, de souffrances, d’égoïsmes, de gens secs et durs : il y a aussi heureusement de la beauté, de l’amour, de l’altruisme, du dévouement et des gens au coeur d’or capable d’aimer et de donner.

Hugo lui, l’a bien senti et dans son for intérieur il sait que

désormais toute la partie noire des hommes dans son coeur fait partie du passé et est remplacé désormais par du soleil, beaucoup de soleil ...

 

M. B .

Extrait du livre 100 CHEVAUX SUR L'HERBE : Un Refuge formidable pour les Equidés sauvés de l'abattoir

 

 

 

 

M. B .