FMEMPHIS

Hongre Demi Sang

Arrivé()e au Refuge le : 21/02/2003 .

Date de naissance : 28/02/2002

 

 

MEMPHIS

Adorable miraculé des abattoirs !

Alors que je déambulais le long des tristes couloirs des abattoirs au Marché aux Chevaux où sont accrochés aux lourdes barrières en métal les malheureux chevaux du jour : mon attention se fixa immédiatement sur un cheval qui perceptiblement sentait son existence fuir...

La peur l’agglutinant contre le corps des autres malheureux exhibés comme lui, Memphis se faisait remarquer par sa singulière hauteur. Il dépassait tous les autres d’une tête (il mesure 1 m 80 au garrot) lui donnant ainsi l’occasion de voir le triste spectacle qu’offre ce marché, cette grande foire de la mort où l’on réunit tous les chevaux qui vivent leurs derniers instants.

Bel étalon à la robe baie Memphis est un demi-sang qui allait certainement servir pour les courses. Hélas, un méchant épanchement de synovie au niveau du jarret diminue de façon déterminante les performances de ce brave cheval et le condamne irrémédiablement à la boucherie. Son pauvre corps amaigri (il lui manque certainement une bonne cinquantaine de kilos) et le fait de se retrouver là avec d’autres pour être présentés aux grossistes en viande confirment de façon flagrante que Memphis était en butte à l’égoïsme et la cruauté de son propriétaire. Ce dernier ne devait le considérer que comme une machine devant rapporter des sous et non comme un être qui est sensible et qui ressent...

Pour tous les équidés qui se retrouvent sur ce marché, il n’y a plus rien à espérer, plus rien à attendre : à part la mort.

Je décidais d’agir pour le salut de Memphis et je l’ai acheté 30.000 francs belges (750 euros). Ce pauvre malheureux doit en réalité son sauvetage grâce à Nelly qui nous a, une fois de plus, payé son achat et que je remercie du fond du coeur.

Pour Memphis, il s’agit d’un miracle car pour lui tout s’effondrait alors qu’il est encore à l’aube de sa vie (3 ans !).

Loin de cet enfer aujourd’hui, ce très très gentil cheval vit paisiblement avec ses copains dans notre refuge. Ici on ne lui demande pas des résultats et on ne le force à rien. Il ne doit plus rien subir pour «donner» à l’être humain, il vit tout simplement sa véritable vie de cheval où tout au contraire l’humain tente de lui donner...

Voilà toute la différence fondamentale et Memphis l’a très vite bien compris... En recevant tant de sollicitude et d’amour des soigneurs de chez 100 chevaux sur l’herbe, Memphis à son tour offre toute sa gentillesse, sa douceur et sa considération. «En donnant, on ne peut que recevoir», voilà toute la morale de cette jolie histoire que nous vivons ici avec chacun de nos protégés.

 

M. B .

Extrait du livre 100 CHEVAUX SUR L'HERBE : Un Refuge formidable pour les Equidés sauvés de l'abattoir