FSIETSE

Hongre Frison

Arrivé()e au Refuge le : 14/03/2012 .

Date de naissance : 14/04/2005

 

 

SIETSE

On n’a beau être un splendide et fier cheval , cela n’empêche pas qu’on peut connaître une existence confuse et grîsatre...

 

Si la providence a comblé Sietse au début de son existence , sa sérénité fut de courte durée puisque ce beau cheval fut saisi par décision judiciaire .

Ses propriétaires guidés par des intérêts pécuniers ont été jugés pour des actes d’escroquerie et fraude fiscale.

Sietse et d’autres chevaux ont été enlevés par mesure de justice et furent accueillis temporairement dans les écuries des casernes de la Police Fédérale à Bruxelles.

Sietse y jouissait d’une attention soutenue et des soins les plus appropriés .

Mais le temps passa longuement et même si il était protégé contre les coups du sort et entouré de la bienveillance de ses soigneurs, ce brave cheval déprima. Ses compagnons d’écurie saisis furent tour à tour vendus par le Service des Domaine de l’Etat mais Sietse lui ne trouva hélas acquéreur...

 

Son dos particulièrement ensellé ne lui donnait perceptiblement pas l’apanage et la valeur de grands chevaux comme ses autres compagnons.

Si ce brave cheval supportait cette affliction avec résignation , il n’en demeurait pas moins triste de voir les départs successifs de ses compagnons auquels il était attaché.

 

Les palefreniers soigneurs de la Police Fédérale déploraient cette situation et Monsieur De Pessemier Policier à la retaite chercha de toutes ses forces une occasion à la hauteur de la gentillesse de ce cheval qui méritait tout le meilleur.

Habitué depuis longtemps aux chevaux, cet ami des équidés soigna spécialement pendant près de 18 années un pur-sang arabe que le Roi Baudouin avait reçu comme cadeau d’un émir .

Sietse était constamment présent dans l’esprit de Monsieur De Pessemier et le désir de lui trouver une existence heureuse jusqu’à la fin le soutena et lui donna tout l’élan nécessaire.

 

Nourrissant une sympathie grandissante pour 100 CHEVAUX SUR L’HERBE et inspiré par le vif désir de protéger le cheval , il nous demanda si nous ne pouvions pas accueillir Sietse. Seule une association comme la nôtre pouvait envisager un avenir sécurisé pour ce cheval qui ne pourra jamais être monté .

«Je veux donner la chance à ce cheval , il le mérite bien» nous expliqua-t-il.

Après tous les efforts que cet ami des chevaux avait fait afin que notre association ne paye qu’un seul euro au Service des Domaines pour l’acquisition du cheval, nous avons accepté d’offrir notre refuge pour Sietse. Notre décision souleva une immense joie dans le coeur de Monsieur De Pessemier et aujourd’hui Sietse vit en compagnie d’une mutlitude d’équidés et est heureux toute la journée dans nos installations.

 

Plus incroyable , l’accueil de Sietse ne manqua pas de nous causer une affreuse rancoeur d’une princesse saugrenue qui considérait ce cheval erronément et inconsidérement comme le sien en comptant inavouablement sur les bonnes grâces de l’Etat..

 

Décidément , comme nos protégés, quoi que nous fassions nous ne serons jamais à l’abri de l’inconséquence et de la bêtise de certains.

 

Voir galoper Sietse et nos autres pensionnaires dans nos prairies verdoyantes et les observer sortis de leur désarroi, solitude et souffrances, valorise à l’extrême notre satisfaction de l’accomplissement de tous nos efforts

 

 

M. B .

Extrait du livre 100 CHEVAUX SUR L'HERBE : Un Refuge formidable pour les Equidés sauvés de l'abattoir