ON N'A PAS QU'UN COEUR POUR LES EQUIDES

BILL ET BOULE
UN SANGLOCHON ET UN COCHON DE COREE VIVANT AU REFUGE !

BILL "Un sanglochon tout plein de gentillesse " (un croisement d'un sanglier avec un cochon) qui était âgéŽ de 3 ans lorsqu'il est arrivéŽ au refuge. Tout petit, à l'âge de quelques semaines il a eu l'immense chance d'être recueilli par une jeune dame au grand coeur. Bill partageait la vie de cette personne qui possédait entre autres des chiens, des chats. Et tout ce petit monde vivait merveilleusement jusqu'au jour où hélas le couple se déchira ...
La maitresse de Bill ne trouva hélas aucun propriétaire qui acceptait de lui louer une maison avec la présence de Bill. Les chiens, les chats : d'accord mais invariablement, le cochon pas question !
Les gens , plein de préjugés ne comprennent rien et n'imaginent même pas qu'un cochon est un animal extrêmement propre et aussi intelligent que gentil et aussi très sensible !
Désespérée , la jeune maîtresse de Bill nous demanda si nous ne pouvions pas l'aider et c'est avec une profonde joie que nous avons décidéŽ d'accueillir Bill qui mérite autant de considération que tous nos autres pensionnaires.
Bill est ici au refuge depuis mai 2009, il est d'ailleurs très gentil, il remue sans cesse la queue (comme les chiens) de contentement et tout joyeux, entouré de nos chiens, ce sympathique cochon arpente de son pas allègre la cour de notre ferme.
Longue vie à toi Bill et puisse ta présence au refuge faire comprendre au plus grand nombre de visiteurs que le cochon comme le sanglier sont des animaux extrêmement sensibles, injustement déconsidérés pour ne pas dire méprisés et subissant horriblement les jougs scandaleux de l'univers de la boucherie ou de la chasse.
----
BOULE est un cochon de corée arrivé au refuge en 2012. Les propriétaires d'un gîte ont retrouvé Boule abandonné dans leur gîte par les locataires (qui avaient fait un brulage de culottes) Ils nous ont demandé de l'aide et de prendre soin de Boule.

UNE VINGTAINE DE MOUTONS
QUI NOUS ONT ETE CONFIES PAR L'ASBL NATURHORSE

SOLIDARITE ENTRE REFUGES :
En août 2020 le SPW BIEN ETRE ANIMAL procède dans le cadre de l’AID à la saisie de 75 moutons condamnés à être sacrifiés à un abattage douloureux et interdit (sans étourdissement).
L’administration wallonne contacte les refuges de l’UWPA (UNION WALLONE DE PROTECTION ANIMALE nouvelle fédération de refuges pour animaux regroupant Animaux en Péril, Le Rêve d’Aby, Equichance , et quelques autres..) fondée et dirigée par le très contesté Jean-Marc MONTEGNIES (Président d’Animaux en Péril qui ,il est utile de le rappeler, a procédé avec une impitoyable dureté et aux prix de mensonges et dissimulations à l’anéantissement total du refuge pour chiens et chats de Braine l’Alleud qui existait depuis plus de 27 ans ).
Hélas le sort de ces 75 infortunés moutons condamnés a laissé complètement indifférent les associations de l’UWPA qui, semble-t-il, sans le moindre remords de conscience et dans un mouvement d’humeur inégalable n’ont pas hésité à REFUSER catégoriquement de prêter main forte et d’accueillir ces malheureux ovidés.
Pour comprendre les sourdes raisons de cette décision froide et inflexible , il suffit de lire les déclamations incessantes et orgueilleuses de cette fédération si hautaine si imbue d’arrogance tendant à diriger toute la protection animale en Wallonie et déversant un flot de contre-vérités notamment à propos de l’autorité du SPW BIEN ETRE ANIMAL ainsi que de la Ministre Céline TELLIER . Perceptiblement plusieurs membres de cette fédération cherchent à noyer le Service public wallon du BIEN ETRE ANIMAL par de cassants et cruels agissements.

Abasourdis par cette indifférence et ce refus aussi inattendu que honteux les inspecteurs du SPW BIEN ETRE ANIMAL se sont adressés à Sylvia CARDELLA de l’association NATUR HORSE à Steenkerque.
Toute entière tournée vers les animaux et moins intéressée par le brillant de l’apparat et des médias Sylvia , malgré l’énorme ouvrage qui l’accable avec ses nombreux animaux, a immédiatement répondu , avec une chaude compréhension à la demande urgente du SPW BIEN ETRE ANIMAL
Ne s’épargnant aucun effort et employant tout le meilleur d’elle-même , Sylvia prit soin des 75 moutons dont l’état de beaucoup exigeait des soins lourds , spéciaux , longs et conséquents .​​​​​​​
Même si les bras tombaient de fatigue , Sylvia n’a jamais arrêté passant courageusement à l’action. Après tant d’épreuves et de crève-coeur, au prix de grands efforts elle a réussi à tirer énergiquement de ce mauvais pas ces moutons souffrant en silence dont la vie a été pour beaucoup un calvaire.
Aussi lorsque Sylvia nous demanda si nous ne pouvions pas l’épauler en prenant soin de quelques moutons, nous estimions que c’etait un devoir d’y répondre favorablement. Ce qu’avait fait Sylvia était très important et il fallait soulever ce poids de travail qui pesait sur elle, et l’assurer de notre aide et de notre généreux soutien.

Nous avons donc été cherché 25 moutons que nous avons installés spécialement dans notre grand hall couvert. Nous en prendrons soin au mieux et tenterons d’en placer quelques-uns en adoption.
C’est en unissant nos efforts, en nous aidant l’un l’autre, que nous pourrons faire du bien meilleur travail pour les animaux .
Certains hélas, par vanité et égoïsme ont tourné lâchement le dos à ces infortunés animaux qui allaient terminés tragiquement leur vie, ces « protecteurs » d’animaux n’auront réussi par l’écart de leur conduite qu’à révéler toutes leurs déplorables facettes .
Leur préoccupation première semble davantage s’arc-bouter sur un langage et une querelle d’égo et d’affrontement dépassant de loin, c’est inimaginable, de voler aux secours de ces moutons dont le sort horrible et les cris désespérés ne les touchèrent pas.
Si Syvia Cardella et les inspecteurs du SPW BIEN ETRE ANIMAL n’avaient pas remué leurs âmes et leurs actions, ces malchanceux moutons auraient été tragiquement égorgés découpés vivant par la lame tragique des bouchers sacrificateurs !
Grâce à la fibre de ces réels amis des animaux , 75 moutons enfin comblés émergent du cauchemar sont les vrais bénéficiaires et vivent brillamment de joie et de reconnaissance, leur existence protégée à jamais.
20 chats qui ont été tous abandonnés au Refuge vivent chez Annick et Marc
20 chats qui ont été tous abandonnés au Refuge vivent chez Annick et Marc
14 chiens vivent aussi au Refuge.  Ici PEPITA venant de Roumanie où les chiens sont massacrés
14 chiens vivent aussi au Refuge. Ici PEPITA venant de Roumanie où les chiens sont massacrés
Moment détente dans la neige
Moment détente dans la neige
UNE AFFAIRE DE COEUR !
ON N'A PAS QU'UN COEUR POUR LES EQUIDES MAIS POUR TOUS LES ANIMAUX !
Malgré la lourde prise en charge de 125 équidés au refuge, Marc et Annick les responsables du refuge ont offert depuis tant d'années et offrent toujours leur toit protecteur et leur amour à tant d 'autres animaux que les équidés.
Aujourd'hui ils vivent dans leur maison avec 14 chiens (tous adoptés) et 20 chats (tous recueillis car trouvés errant ou abandonnés au domaine)
Parmi les 14 chiens il y a en 5 (Pepita - Yesta - Boris - Ping et Pong) sauvés de Roumanie grâce au travail splendide de merveilleuses organisations qui les arrachent dans la rue aux horribles et cruels dogcatchers (qui tuent à coups de barre de fer les chiens errants moyennant rétribution de la mairie ) , 1 lévrier galgoos (Nala -) sauvée d Espagne par la très estimable association GREYNHOUND IN NOOD et 8 autres chiens (Enzo, Lexy, Tinka, Poupette, Mousse Luna, Naika Mouchette) tous adoptés soit dans des refuges soit ayant vécu une situation malheureuse.
Les 20 chats sont tous des anciens malheureux , qui manifestement ne pesaient guère plus rien pour leurs odieux propriétaires. Ils ont été livrés à eux-mêmes et Annick et Marc les ont recueillis aux portes du domaine.
TOUS les animaux sont profondément aimés et tout le monde s accorde à leur reconnaître que TOUS les animaux ont une âme et le droit de jouir des joies et des plaisirs de l existence.
UNE VIE EST UNE VIE !
DE LA COMPASSION, DU RESPECT POUR TOUTE VIE 
Nous approuvons l’ antispécisme qui consiste très justement qu’il ne doit pas y avoir une hiérarchie entre les espèces vivantes et spécialement la supériorité de l’être humain mais aussi rejeter le principe que certains animaux soient considérés comme sous-êtres et peuvent être exploités, maltraités et tués.
Oui nous sommes végétariens et admettons entièrement et encourageons le concept de véganisme qui consiste à ne consommer aucun produit issu des animaux ou de leur exploitation.
Evidemment même si nous transgressons les opinions communes nous n’ imposons pas nos vues . Il est certain qu’être végétarien ou véganiste est une démarche toute personnelle qui demande avant tout une adhésion individuelle provoquée par une totale et véritable compassion pour les animaux.
Si certes nous nous impliquons dans la cause animale, nous ne pensons pas ,pour notre part, que c’est en imposant avec rigidité et autorité voir en agressant les gens , que nous les rallierons à notre idéologie. Au contraire selon nous, c’est la façon la plus rapide pour rompre l’une des meilleurs passerelles d’ouverture, d’écoute, d’acceptation , de ralliement et d’engagemen à ce mouvement .
Seul le dialogue et la capacité de laisser le choix de jugement et d’appréciation à chacun doivent toujours prédominer.

ENSEMBLE, NOUS SOMMES PLUS FORTS !
cliquez sur les images ci-dessous
Back to Top